Biodéchets, préparez-vous au tri !

Depuis 2016, les professionnels produisant plus de 10 tonnes de déchets organiques (carné et non carné) ont l’obligation légale de mettre en place une collecte de ces déchets séparée de la collecte des ordures ménagères. Cela impose un tri et un traitement à la source.

Biodéchets ou déchets organiques, kézako ?

Les biodéchets ou les déchets organiques sont :

  • les déchets verts issus des végétaux (espaces verts)
  • les déchets alimentaires : épluchures, plats non consommés, restes de fruits et de légumes, pain, viennoiserie, produits laitiers, préparations culinaires …
  • les produits alimentaires périmés et donc invendables
  • les emballages biodégradables

Pourquoi une obligation légale de tri des biodéchets ?

Les biodéchets représentent 1/3 des ordures ménagères résiduelles.
Leur valeur n’est pourtant pas négligeable : ils peuvent être utilisés dans un jardin (déchets verts) ou être compostés ou méthanisés pour un retour au sol (déchets alimentaires).
De plus, le biogaz issu de leur traitement est une source d’énergie qui peut se substituer aux énergies fossiles.
L’État a donc décidé d’agir et de légiférer.

Que se passe-t-il au 1er janvier 2023 ? Et après ?

Au 1er janvier 2023, la loi AGEC (loi Anti Gaspillage pour une Economie Circulaire) réduit le seuil annuel de biodéchets à 5 tonnes/an, soit seulement 14kg par jour.
A compter du 31 décembre 2023, le tri à la source des biodéchets devient obligatoire pour tous, dès le 1er gramme de déchets.

Il est encore temps d’agir !

IDS ENVIRONNEMENT propose une solution facile et rapide à mettre en place pour répondre en tout point à ces obligations réglementaires et à vos contraintes professionnelles et budgétaires.

Articles récents

Partagez cet article

Newsletter

Articles similaires

diagnostic gratuit

Nous vous offrons un diagnostic GRATUIT pour que vous puissiez comparer 
vos solutions actuelles de traitement de déchets à celles que nous proposons et optimiser votre budget !